SKI DE FOND - Épreuves

individuelle

Constitue la course de biathlon la plus ancienne.

Cette épreuve a conservé son nom original qui la distinguait autrefois des épreuves de relais.

C'est une course contre la montre, où les biathlètes prennent leur départ, un par un, avec un intervalle de 30 secondes. Le sportif doit effectuer cinq fois le parcours prévu, les quatre premiers étant conclus par une séance de tir dont l'ordre est obligatoirement le suivant : tir couché, tir debout, tir couché, tir debout.

L'individuelle est la seule épreuve du biathlon où une erreur au tir entraîne une minute de pénalité et non un tour de pénalité.


Sprint

C'est un dérivé de la course individuelle, contre la montre, où trois tours de circuit, entrecoupés par deux séances de tir (couché puis debout) sont à faire.


Épreuve la plus courte du biathlon (10 km pour les hommes, 7,5 km pour les femmes) et celle imposant le moins de tirs, mettant ainsi l'accent sur la vitesse de déplacement à ski. Chaque erreur au tir est sanctionnée par un tour de pénalité de 150 m (environ 25 secondes)

Le résultat final d'un sprint est doublement important car le classement final détermine l'ordre de départ pour la poursuite. Un mauvais résultat lors du sprint diminue ainsi les chances de bien figurer lors de la poursuite.


Seulement les 60 premiers de cette épreuve obtiennent le droit de participer à la poursuite.


Poursuite 

Elle confronte directement les biathlètes sur la piste, il s’agit directement d’une lutte contre les autres athlètes, et non contre le temps.

Cinq boucles sont parcourues lors d'une poursuite pour une distance totale de 12,5 km pour les hommes et de 10 km pour les femmes.

Quatre séances de tir sont proposées. Une boucle de pénalité est a effectuer lorsqu'une cible est ratée au champ de tir.

Deux premiers tirs : couchés; Deux derniers : debouts


L'ordre de départ de la poursuite correspond au classement final de l'épreuve qualificative (sprint ou individuelle), les écarts à l'arrivée de cette dernière étant conservés pour les fixer l'ordre et les écarts de temps au départ de la poursuite.


Départ de masse

Tous les athlètes partent en même temps.
Les 25 premiers du classement général de la coupe du monde et les cinq meilleures performances des courses de l'étape en cours peuvent participer à cette épreuve. Cinq tours de circuits et quatre séances de tir sont effectués. Le vainqueur est le premier à franchir la ligne d'arrivée.

- 15 km pour les hommes et de 12,5 km pour les femmes -


Lors du premier tir, chaque athlète se place sur la cible correspondant à son dossard, alors que pour les trois tirs suivants, c'est le classement en cours de la course qui détermine sur quelle ligne de tir l'athlète s'installe. 

Le départ de masse est la dernière épreuve lors d'une manche de coupe du monde quand elle est au programme. 

Image Par Julien Gachadoat

biathlon mauricie

La belle montagne d'à côté

Relais - en équipe

Épreuve où s'affrontent plusieurs équipes composées de quatre membres du même sexe représentant un seul et même pays.


Chaque athlète parcourt au total 7,5 km (hommes) et de 6 km (femmes), entrecoupé d’une séance de tir couché puis débout. Dans les catégories de jeunes et de juniors, les relais sont constitués de trois membres et les distances sont plus courtes.

Le départ d'un relais s'effectue groupé comme le départ de masse. Le relais entre deux membres d'une équipe se fait dans une zone délimitée de 30 m dans laquelle celui qui finit son parcours doit toucher le corps de son partenaire avec la main (les bâtons et les skis ne comptent pas).

Il y a au total huit tirs, quatre couché et quatre debout, et donc 40 cibles à abattre lors de cette course. L'athlète dispose de huit balles pour descendre ses 5 cibles.


relais mixte

Chaque équipe est constituée de 2 hommes et 2 femmes. Ce sont d'abord les 2 femmes qui courent (6 km chacun), puis les 2 hommes (7,5 km chacun).

TIR


Conçue spécialement pour le biathlon, la carabine de calibre .22 est munie d’une variante du mécanisme à verrou ou à levier. Le chargeur contient cinq cartouches et la vitesse de départ d’une cartouche est de 380 m/s. La carabine est portée sur le dos, à la verticale et le canon pointe vers le haut. 

Chargeur : contient les cinq cartouches de calibre .22. Le fût de la carabine peut contenir jusqu’à quatre chargeurs pendant que l’athlète effectue le parcours à ski. Arrivé au champ de tir, il retire un chargeur du fût et l’insère dans la carabine.

Couché et debout : positions utilisées pour exécuter un tir.

Bretelle : ceinture ou sangle employée pour stabiliser la carabine pendant un tir en position couchée. Elle est fixée au fût de la carabine et attachée à une bande fixée au bras de l’athlète.

LE Biathlon

Fédération internationale de Biathlon : IBU - International Biathlon Union (fondée en 1993) - Sport olympique depuis 1966